top of page
  • Photo du rédacteurSolène Guinamard - Atelier Sirocco

Interview lors de mon lancement d'entreprise

Dernière mise à jour : 8 avr. 2023

Lors de mon lancement d'entreprise, j'ai pu faire la rencontre de Nancy, une cavalière passionnée par les chevaux qui a décidé de monter son projet et d'entreprendre dans le monde du cheval. Elle a voulu mettre en lumière mon parcours et mon métier au travers de cette interview !

Retrouvez ses actualités sur https://www.maya-equitation.fr/ ou https://www.facebook.com/MayaEquitation 😊 Enjoy !


LE CHEVAL A CHANGÉ SA VIE ! ​

🙋 J’avais à cœur de vous présenter Solène et ses doigts de fée.​

Nancy : Tu as 25 ans aujourd’hui, peux-tu nous décrire ton parcours en quelques mots ?

Solène : Je qualifierai mon parcours de très classique : Bac S, DUT Génie Mécanique, alternante chef de projet en matériaux composites. J’ai suivi la voie qui était tracée 😊

📒 J’ai fait des études pour en apprendre le plus possible. En 2018, je bosse dans une start-up pendant mon alternance. L’aventure start-up ça parait génial sur le papier sauf que j’y allais la boule au ventre. ​

🌗 Aujourd'hui encore j’ai du mal à mettre des mots dessus. Je ne me sentais pas à ma place. Ça ne s’explique pas ces choses-là, ça se ressent !

🌄 Je n'avais que très peu confiance en moi et dans une start-up, chaque personne compte. Je me mettais trop de pression et j’étais bloquée. Pendant cette période, mon seul réconfort c'était mon cheval Sirocco. On peut clairement dire qu’il m'a permis de tenir le coup, il m’a montré la voie ! ​

👉 Nancy : Peux-tu nous dire quel impact Sirocco a eu sur ta vie ?

Solène : Sirocco est un ancien cheval de club et son arrivée à la maison a été, comment dire… compliqué ! ​Il est arrivé complètement éteint, sans l’envie de travailler, ni de vouloir interagir avec nous.

🐎 Pendant 1 an avec ma sœur, on a cherché des solutions. Comment le remotiver ? Il nous a fait grandir et réfléchir sur notre approche mais aussi sur notre vie perso…

❓ On s’est posé beaucoup de questions sur le sens qu’on voulait donner à notre vie. Il nous a appris à penser autrement. Il ne nous a pas laissé le choix et on peut dire que c’est lui qui nous a aidées à changer notre vie ! ​Pour dire, ma sœur est devenue ostéopathe animalière et moi sellière…

​ 👉 Nancy : En quoi tu vois la vie différemment aujourd’hui ? ​ ​

Solène : Petite, ma vision de la réussite c’était d’avoir un métier où l’on gagne beaucoup d’argent. Depuis, j’ai grandi, j’ai mûri. Et aujourd’hui, ma vision de la réussite a changé. C’est d’avoir un métier que j’aime et c’est d’être heureuse 💚

👉 Nancy : Belle transformation ! Et comment on passe à sellière ?

Solène : En avril 2019, je termine mon alternance et j'obtiens mon diplôme. Mais intérieurement, je rêvais d'autre chose. En parallèle, on essaie de trouver une selle adaptée pour Sirocco. ​

🥾 Une selle c’est comme des chaussures, il faut que ça aille au cheval. J’ai donc commencé à m’intéresser à ce métier. Mon objectif était de me rapprocher du monde du cheval.​

🖐 Je voulais garder l’aspect MANUEL dans mon nouveau métier.​

👉 Nancy : Qu’est-ce qui te plait dans les métiers manuels ?​

Solène : J’ai toujours aimé le travail manuel, le côté créatif. J’aime faire les choses moi-même et laisser une trace. J’ai donc fait un CAP sellier harnacheur pendant 1 an.​

😵 J’étais EFFRAYÉE et en même temps EXCITÉE​ !

🔺 Effrayée parce que je me lançais dans l’inconnu.​

🔺 Excitée à l’idée de faire un métier que j’aime ! Je n’ai pas vu l’année passer.​

🤩 Ce métier m’a tellement transportée que je me suis même formée seule au travail du repoussage. Tu sais c’est savoir dessiner et mettre en relief ce que l’on veut sur le cuir. J’avais envie d’ajouter le côté créatif au côté technique ! ​

​ 👉 Nancy : Où en es-tu aujourd’hui ?

Solène : Pendant mon CAP, j’ai fait un stage très intéressant chez un sellier français et aujourd'hui je me suis lancée en tant qu'auto-entrepreneuse. C’est un super moyen pour moi d'allier tout ce qui me plait : ​

🔷 Le ​travail du cuir et la fabrication ​!

🔷 Le conseil auprès du cavalier, la notion d’ergonomie a toute son importance ​!

🔷 Le côté créatif​ aussi avec le repoussage​ !

​📑 J’ai même décidé de faire une nouvelle formation de SADDLE FITTER pour devenir une experte, et continuer d'apporter plus de réponses aux cavaliers.

👉 Nancy : C’est quoi saddle fitter ? ​

Solène : Pour faire simple, le sellier fabrique la selle et le saddle fitter l’adapte au cheval. Je suis donc une formation cette année avec Eugénie Cottereau (Ergonomie Équestre) qui est une pionnière du saddle fitting en France 😎

🙌 Selon moi, le travail du saddle fitter et du sellier sont hyper COMPLÉMENTAIRES, d'ailleurs ça devrait être le même métier !

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller sur le blog d’Eugénie http://www.saddlefitting.fr/ qui permet de faire un premier pas dans l'adaptation du matériel.

👉 Nancy : Quels conseils donnerais tu à quelqu’un qui hésite à changer sa selle ?​

Solène : Si tu te poses la question, c’est surement qu’il y a un problème. Je l’inviterai à prendre les choses dans leur globalité 😉

🤔 Il est important de bien corréler les infos entre tous les professionnels. La selle fait partie d’un tout !

🏇 Une selle qui n'est pas adaptée peut changer la locomotion du cheval et emmener à des blessures. Vous ne partiriez pas en randonnée en montagne avec des tongs ou des chaussures trop petites, n'est-ce pas ? ​

👉 Nancy : Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ? ​

Solène : J’aime apporter une réponse à des gens qui se posent des questions​ et j'aime travailler la matière qu'est le cuir.

​😇 Nous avançons tous dans le même but : le BIEN ÊTRE du cheval. On remarque une prise de conscience de la part des cavaliers qui sont à la recherche de plus de sensations, qui veulent aller plus loin avec leur cheval. ​

🍀 C’est une question d’OUVERTURE D'ESPRIT, pas de discipline. J’ai des cavaliers de tous les horizons qui font appel à moi.​

👉 Nancy : Quelle est ta mission de vie ? ​

Solène : J’ai envie d’améliorer le bien-être équin en étant sur le terrain et en sensibilisant les cavaliers 🌸

​✨ Le but étant de trouver des solutions et d'avancer ensemble !

👀 Je prône l'artisanat, je fais mon maximum pour produire un travail de qualité qui va durer dans le temps, je suis aussi attachée à la BIENVEILLANCE, et en toute circonstance.​

♻️ J’ai aussi envie d’inciter les cavaliers à consommer intelligemment. ​

👉 Nancy : Le nom de ton atelier s’appelle Atelier Sirocco, quel hommage as-tu envie de lui rendre aujourd’hui ?

Solène : Je ne considère pas Sirocco comme un animal mais comme un ami 😍

🤠 Sirocco m’apporte plein de chose au quotidien, comme une relation qu’on peut avoir avec quelqu’un. Comme il n’a pas le pouvoir de répondre avec des mots, il m’oblige à remettre en question. C’est ça qui fait toute sa force !

📷 Il y a une MÉTAPHORE, un TABLEAU que j’aime beaucoup et qui décrit notre relation…

🏞️ Je suis dans une rivière avec un courant fort​ et Sirocco me permet de traverser sans perdre l'équilibre et de ne pas me laisser emporter.​ Le COURANT FORT représente le détournement de nos valeurs, de qui l’on est vraiment.​

🔥 Il est comme un pilier, il veille sur moi et il m'aide à franchir les étapes de la vie.

🐴 Je le considère un peu comme mon MAÎTRE DE VIE.

👉 Chapeau bas à cette jeune demoiselle.​ Quel COURAGE et quelle MATURITÉ ! ​

Vous pourrez la retrouver sur ses différents réseaux sociaux :

-----------------

Nancy Cucalon


24 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page